Mondes-Perdus.Malade-Palpitant

Putain de bulle à toi aussi...

Samedi 4 avril 2015 à 21:28

(Écrit sur mon téléphone à  3h du matin, du jeudi au vendredi.)

J'ai une atroce envie de rentrer chez moi. Travailler. Bon jour retour. Je croyais ne plus avoir besoin de toi. Que tu putréfiais mes mots par le temps et l'anonymat. Mes phrases incisives au lance-pierre s'agglutinaient au goulot de blog, pour ne s'en sortir qu'une fois évidées.


La durée que je passe avec elle devient Achille. Souplement, je tente d'amener la tortue à la plus lointaine moitié possible. Mais Zénon c'est non.
Je m'envie de ces soirées où j'étais seul avec la nuit devant moi. De notre temps, je n'ai plus qu'à l'écouter, l'endormir, et attendre dans le noir. J'aime attendre. Ici, c'est de l'attente en cage, ce n'est pas une vraie attente. C'est une peine.
Ce sont des mots durs et peut-être acerbes. Elle ne comprendrait pas. Moi je dois la comprendre. C'est simpliste comme point de vue, c'est un ressenti. Je dis.
Elle ne sait rien de mes journées, de mes semaines.
Possible que j'ai envie de voir pourrir ces mots.
Elle me raconte en détail sa journée, rarement me demande la mienne. Des fois je me dis qu'il faudrait que ça vienne de moi. Alors je dis quelque chose que j'ai envie de partager. Mais soit je ne ressens aucun intérêt en face, soit le sujet est récupéré en face. 45-2, set et match.
J'ai jamais compris le tennis.

Malade Palpitant

Divulgé par Aimepe

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Entrer dans la bulle.









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://mondes-perdus.malade-palpitant.cowblog.fr/trackback/3272669

 

<< Vers le futur | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Vers le passé >>

Créer un podcast